• 8 Novembre 2017
    Les droits ça se défend : les groupes reprennent la mobilisation!
  • 27 Octobre 2017
    Séance de doléances en solidarité avec la Coalition Main Rouge
  • 14 Octobre 2017
    Le 15 octobre, en marche pour les travailleurs!
  • 12 Octobre 2017
    L’ALOCAT manifeste à Ottawa pour le droit au logement
  • 25 Septembre 2017
    MANIFESTATION NATIONALE : CHAINE HUMAINE 27 septembre : Une délégation témiscabitibienne à Québec

La lutte à la pauvreté : Une priorité en région ! 10 Février 2017

Rouyn-Noranda, vendredi le 10 février 2017 – La Table d’action contre la pauvreté de l’Abitibi-Témiscamingue (TACPAT) profite de la tournée du Collectif pour un Québec sans pauvreté (Collectif) afin de mobiliser la population et les organismes de la région autour des enjeux liés à la pauvreté. Plus de 120 personnes ont ainsi participé aux divers ateliers qui étaient offerts à Amos et à Rouyn-Noranda afin d’échanger et de se mobiliser sur des sujets en lien avec le vécu des personnes en contexte de pauvreté, tels que les préjugés, le salaire minimum à 15$, le revenu minimum garanti, les pratiques AVEC.

S’organiser contre la pauvreté : un bon plan !
Le Collectif tient cette tournée afin de rencontrer ses groupes membres et toutes les personnes ayant envie de s’organiser contre la pauvreté. Le gouvernement est présentement en train d’élaborer le troisième Plan d’action gouvernemental en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, mais il a refusé de tenir une commission parlementaire itinérante avec des consultations publiques ce qui aurait mis à contribution le vécu et l’expertise des personnes en situation de pauvreté et les groupes qui les soutiennent. Le Collectif est donc venu en région pour échanger avec nous sur les enjeux de la pauvreté et l’exclusion sociale en Abitibi-Témiscamingue, ainsi que pour envisager diverses pistes d’action.

Laissons les pauvres gagner leur vie
De plus, les membres de la Table d’action contre la pauvreté de l’A-T souhaitent rappeler la campagne qu’ils mènent présentement afin de permettre aux personnes recevant des prestations d’aide sociale, de travailler en fonction de leur capacité, et ce jusqu’à l’atteinte d’un revenu équivalent à la mesure du panier de consommation (MPC) , soit 17 246$ (2013), et ce sans réduire les prestations d’aide sociale. Depuis novembre dernier, plus 1200 signatures et une cinquantaine d’appuis ont été récoltés. Groupes sociaux, citoyenNES et plusieurs municipalités dont la ville de Rouyn-Noranda, unissent leur voix afin de « démontrer au gouvernement que des choix concrets et peu couteux sont possibles afin d’aider les personnes en situation de pauvreté et ainsi leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie », résume Jean-Pierre Hétu, porte-parole de la campagne et militant.

Il est d’ailleurs encore possible d’appuyer cette campagne et de signer la pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale – Augmentation du revenu de travail permis pour les personnes prestataires de l’aide sociale (https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-643...), afin de changer la vie de milliers de personnes.

-30-
Pour information :
Jean-Pierre Hétu, porte-parole de la TACPAT Tél : 819-279-2312

TACPAT
TACPAT lutte à la pauvreté Collectif pour un Québec sans pauvreté Laissons les pauvres gagner leur vie
Fichiers attachés