819 762-3114 info@lerepat.org

ÉPA et ACA

Définition

l’Éducation populaire autonome – épa

Selon le MÉPACQ (Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec), « L’éducation populaire autonome, c’est ensemble des démarches d’apprentissage et de réflexion critique par lesquelles des citoyens et citoyennes mènent collectivement des actions qui amènent une prise de conscience individuelle et collective au sujet de leurs conditions de vie ou de travail, et qui visent à court, moyen ou long terme, une transformation sociale, économique, culturelle et politique de leur milieu. »

Merci au MÉPAL pour ce petit vidéo explicatif.

 

Définition

Action communautaire autonome – ACA

Qu’est-ce qui distingue les groupes de l’ACA des autres organismes sans but lucratif ? (Source RQ-ACA et RODCD)

1. UN RÔLE DE TRANSFORMATION SOCIALE

La pratique de l’action communautaire autonome est axée sur la transformation sociale, c’est-à-dire une pratique engagée dans des actions visant l’amélioration du tissu social, des droits et de la qualité de vie.

2. DES ORGANISMES AUTONOMES

Les organismes d’action communautaire autonome sont libres de déterminer leur mission, leurs orientations, leurs approches d’intervention, leurs pratiques ainsi que leurs modes de gestion. Ils sont également autonomes sur le plan leurs actions politiques. Bien qu’ils soient financés par le gouvernement ou par des partenaires, ils appartiennent à la communauté.

3. UNE APPROCHE DE PARTICIPATION CITOYENNE

L’action communautaire autonome est un mouvement issu de la société civile, c’est-à-dire, qui a été créée à l’initiative des citoyens et citoyennes ou des communautés dans une perspective de prise en charge individuelle et collective visant la transformation des conditions de vie et le respect des droits.

4. UNE OFFRE DE SERVICES ALTERNATIFS

Le mouvement de l’action communautaire autonome est un acteur important dans la recherche de solutions et dans la mise en place de services adaptés aux besoins des populations qu’il soutient. Sa contribution ne se limite pas à la seule prestation de services, mais vise également une participation de la communauté dans la résolution des problèmes sociaux. On parle ici de pratiques ou de services alternatifs, c’est-à-dire qui sont différents de ceux offerts par les services publics.

Distinctions

les critères ACA et DCD

Les quatre (4) premiers critères s’adressent à l’ensemble des organismes d’action communautaire :

    1. Avoir le statut d’un organisme à but non lucratif;
    2. Être enraciné dans sa communauté;
    3. Entretenir une vie associative et démocratique;
    4. Être libre de déterminer sa mission, ses orientations, ses approches et ses pratiques.

S’ajoutent quatre (4) critères supplémentaires pour les organismes d’action communautaire autonome (ACA) :

    1. Avoir été constitué à l’initiative des gens de la communauté;
      2. Poursuivre une mission sociale propre à l’organisme qui favorise la transformation sociale;
      3. Faire preuve de pratiques citoyennes et d’approches larges axées sur la globalité des situations problématiques abordées;
      4. Être dirigé par un conseil d’administration indépendant du réseau public

S’ajoutent quatre (4) critères supplémentaires pour les groupes en défense collective des droits (DCD) :

    1. Éducation populaire autonome;
    2. Action politique non-partisane;
    3. Mobilisation sociale;
    4. Représentation politique auprès des élus et élues d’instances publiques et privées.

Sources : RQ-ACA et RODCD

Contact

Nous écrire

Communiquez avec nous pour toutes questions concernant nos activités, mobilisations, ateliers, formations ou tout autre sujet et/ou commentaires. 

Suivez-vous également sur Facebook pour être informés des actions et mobilisations du RÉPAT et de ses membres.

7 + 8 =